Le piège du pastrami

Elle remonte à loin, cette envie de marcher pour aller manger. Elle remonte à toujours, j’imagine. Et nous concerne tous. Les canyons new-yorkais sont préfabriqués d’idées reçues : densité, flot, populace, bousculades. Mais dans mon souvenir, la marche à New York était particulièrement douce. Comme un après-midi de printemps au bord de la Marne, mais […]

Le bar idéal

Un des objectifs de l’été est la recherche du bar parfait. Celui dont la terrasse offre la plus belle vue, la plus imprenable. Celui dont les fauteuils permettent une immersion dans les éléments, une dégustation panoramique, en toute émotion et tranquillité. Ce bar, s’il existe, devient mythique. On se délecte de sa découverte, on savoure […]

La terrasse idéale

Attention : à M…, il y a du gaz ! Pas suffisamment pour préparer le repas, mais plus qu’assez pour s’aérer. Au bivouac M…, le spectacle est panoramique. Face à  nous. Au-dessus de nos têtes. Sous nos yeux. A nos pieds. Sous nos pieds. Un phénoménal élargissement de la conscience ! D’abord, en arrivant, cette […]

Le diagramme de l’évolution

(Attention, celui-ci ne se mange pas) Il est une image bien connue, censée décrire la fameuse « descente du singe » – pas une piste de ski, plutôt une piste pour comprendre l’origine de l’espèce. On y voit un singe marchant à quatre pattes, puis courbé, se redressant progressivement jusqu’à devenir un fier bipède vertical, parfois portant […]

Le spaghetti tour

Dans la terminologie moqueuse des guides de haute montagne, le spaghetti tour occupe une place à part. Et dans ma psyché, de même. Le spaghetti tour, en dehors de toute connotation péjorative, permet de concilier les plus beaux panoramas des Alpes avec la meilleure pasta des refuges italiens, mêlant avec talent et harmonie les compositions montagnardes […]

La marche aléatoire

Marchant, on aimerait bien, parfois, aller au hasard. Errer, en vrai. S’égarer, se perdre, ne rien comprendre, ne plus choisir. Ah! Le plaisir de s’abandonner. De se reperdre. Pour mieux se retrouver. Enfin, vous voyez… Mais notre esprit nous empêche de procéder réellement de manière aléatoire. Ce luxe est réservé aux rares, très rares situations […]